Recherche

Les activités du LAMIVECT s’inscrivent dans plusieurs axes de recherche qui visent à :

1) Développer une approche One health,

2) Etudier le comportement des vecteurs et évaluer les résistances aux insecticides,

3) Définir l’acceptation des méthodes de lutte et l’orientation de la lutte,

4) Etudier les mécanismes de transmission, de diffusion et de propagation des MTV dans un environnement en mutation.

Ces axes de recherche n’ont donc pas pour but de refléter de manière exhaustive les activités de chacun des partenaires-hôtes, mais illustrent les thématiques communes qui sont développées et font l’objet de mutualisations au sein du LAMIVECT.

1. Approche One health

- Utilisation de l’ivermectine dans le cadre de la lutte contre les moustiques et les glossines,

- Stratégies de lutte contre les glossines et impact sur les trypanosomoses humaines et animales,

- Rôle du réservoir animal sur l’épidémiologie de la THA à Gambiense.

2. Comportement des vecteurs et résistances aux insecticides

- Etude comparative de l’efficacité des MILDA, larvicide et peinture insecticide sur les Anophèles,

- Caractérisation du comportement d’accouplement chez les vecteurs de Plasmodium et d’arbovirus,

- Comportement de reproduction des glossines (larviposition)

3. Intégration des sciences humaines pour une meilleure acceptation et orientation de la lutte

- L’étude des usages et de la circulation des insecticides et médicaments antipaludéens pour comprendre leur influence sur la dynamique des résistances chez les vecteurs et les pathogènes,

- Une meilleure compréhension de l’impact des transformations environnementales sur la distribution des moustiques, du paludisme, des glossines et des trypanosomoses,

- Le  développement d’outils géographiques pour atteindre l’objectif d’élimination de la THA.

4.Etudier les mécanismes de transmission, de diffusion et de propagation des MTV dans un environnement en mutation.

- Des trypanosomoses dans un contexte d’élimination,

- Des arboviroses en zones urbaines de Côte d’Ivoire et du Burkina-Faso,

- L’étude des mécanismes d’invasion et de dissémination de la Tique R (B) microplus et l’élaboration de stratégies de lutte contre cette tique invasive.